Series All Killers Index du Forum
Series All Killers Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Prédator

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Series All Killers Index du Forum -> Espace films -> Science fiction / Fantastique -> Science Fiction
Sujet précédent :: Sujet suivant  

Aimez-vous Prédator ?
Oui
100%
 100%  [ 1 ]
Non
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 1

Auteur Message
The Crow


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2015
Messages: 173
Localisation: Détroit, Michigan

MessagePosté le: Mer 15 Avr - 19:30 (2015)    Sujet du message: Prédator Répondre en citant

Prédator

  

   
-Alors là attention chers internautes, on va revenir sur une autre grosse partie de la pop culture des années 80. Véritable perle des années 80, Predator est un mastodonte de la Science Fiction et du Survival du cinéma porté notamment par son chasseur : Le Prédator, l’une des créatures les plus iconiques du cinéma avec l’Alien.

-Predator est sorti le 12 Juin 1987 aux Etats Unis. Il a été réalisé par John McTiernan qui signe ici son second film et écrit par Jim et John Thomas. John McTiernan, un excellent réalisateur qui possède une filmographie aussi culte que bien fournie puisqu’il a réalisé l’un des meilleurs films d’action de tout les temps avec Die Hard en 1988,  A la Poursuite d’Octobre Rouge en 1990, Last Action Hero en 1993, Die Hard 2 en 1995 et Le 13ème guerrier en 1999  pour ne citer que ses plus connus.


  

-Le casting se compose d’Arnold Schwarzenegger acteur à la filmographie culte comme Conan, Terminator etc.… que l’on ne présente plus. On peut aussi ajouter Carl Weathers déjà vu dans le rôle d’Apollo Creed dans les Rocky, Bill Duke ayant joué dans Commando en 1985, Shane Black qui est depuis devenu réalisateur et scénariste, Jesse Vendura, Elpidia Carillo, Sonny Landham et Richard Ramirez.

-Prédator aborde l’histoire de Dutch et ses hommes qui ont été envoyés en Amérique Latine pour sauver trois hommes, otages de la guérilla. Largués dans la jungle, ils exécutent sans accroc la première partie de leur mission et s’apprêtent à se replier lorsqu’ils découvrent les corps étripés et atrocement mutilés de trois bérets verts que Dutch avait bien connu. Comment une équipe de para-commando a-t-elle pu tomber dans un piège ? S’en suit alors une traque dans la jungle contre un mystérieux « chasseur »…  Doté d'un budget de 18 millions de dollars, le film sera un succès avec près de 98 millions de dollars de recette partout à travers le monde.


  
-La première fois que l’on voit Prédator, on s’attend à un film d’action bourrin et crétin où les dialogues pompeux s’enchaînent rapidement, une bonne série B bien divertissante. Mais c’est mal connaitre le bonhomme derrière la caméra : John McTiernan, ça devient tout de suite plus intéressant. Le scénario du film fait légèrement penser à Rambo 2. Mais le film ne tarde pas  à montrer ce qu’il a dans le ventre, celui devient original et se transforme finalement en film d’action fantastique. Car dans cette épaisse forêt se produisent des événements inattendus qui échappent à toute explication rationnelle. Au lieu de faire du slasher bidon, où le Prédator se contenterait d’apparaitre pour tuer des gens, John McTiernan va jouer sur la suggestion et le suspens ne faisant apparaître sa créature intégralement qu’à la fin du film.


 

-Portés par des personnages intelligemment écrits et une certaine habileté dans la mise en scène, John McTiernan construit des personnages mythiques, des gros bras bad-ass, machos et invisibles. Comme je le disais le film nous parait au début comme une série B comme il en existe des palettes entières. Cependant tout reste très bien fait et époustouflant comme l’attaque de la base puis virage à 360°, le film change clairement de cap et commence à se doter d’une atmosphère oppressante et lourde. Avec sa caméra, celui-ci va rapidement imprégner l’écran d’une forte présence indéfinissable qui est la jungle elle-même. La jungle qui a été impeccablement bien filmée et est vraiment imposante à l’écran et contribue à faire tomber  l’équipe dans leur descente aux enfers.


  

-La jungle joue le rôle du vaisseau spatial du film Alien en 1979 avec cette jungle surplombante, environnante menaçante et infranchissable, celle-ci elle fait naître en crescendo des sentiments comme la surprise, la peur et panique face à l’inconnu que les personnages ne contrôlent plus. La menace permanente qui vient de nulle part et de partout à la fois. John McTiernan utilise 2 éléments qui font le charme du film : une perte de repaires totale des personnages (et même du spectateur) et la possibilité pour un individu à se fondre dans le décor. Deux éléments qui rendent les personnages (comme nous) complètement paranoïaque comme Mac qui s’acharne sur un phacochère la nuit croyant que le Prédator et accentue encore plus la peur.

-La peur vient de cet environnement hostile avec notamment des dialogues qui disparaissent au fur et à mesure. L’ambiance du film est donc très importante, les personnages deviennent des prétextes à l’instauration de cette atmosphère étouffante. Le talent de mise en scène de McTiernan sublime le film, entre la vision infrarouge ou thermique du Prédator et des les peu de dialogues, le film ne perd pas son temps et le spectateur suit le récit le souffle court. Si tout semble tourner autour du Predator ou de Dutch qui s’inverse les rôles de prédateur et de proie, Billy l’indien du film n’ai pas sans reste. Celui-ci est vu comme la seule personne capable de sentir ce qu’il se passe, il est le garant de la survie de l’équipe. Lorsqu’il meurt, on perd tout espoir. La personne qui semblait pouvoir battre le monstre est tué dans un hors champ sublime. Un climat de terreur s’installe alors et supplante la simple tension déjà intense.


  

-Dans son combat contre le Prédator, Dutch se fond dans l’environnement après avoir perdu ses armes et être ressorti de l’eau, tout un symbolique est mis en place, l’homme est obligé de se dépasser (thème cher à McTiernan repris avec Die Hard) et de revenir à l’état sauvage pour se débarrasser du Prédator. Ce n’est plus un affrontement contre la technologie ou une traque, le Predator n’est plus dans sa logique de chasseur qui commence à s’inverser car il a rencontré une personne différente. Un adversaire de taille capable de s’adapter à son environnement, et digne de l’affronter sans armes et une question qui est le plus grand prédateur sur terre ?


  

-John McTiernan livre une analyse géniale de la nature de l’être humain et la nature accentué par la quasi absence des dialogues et la puissance de l’image qui parle pour les dialogues. Predator est un exemple du pouvoir de la mise en scène sur le spectateur invitant celui-ci à une réflexion qui va au-delà du film d’action. Surtout quand le final renvoie à la violence de l'être humain à travers son Histoire avec le rire symbolique de la créature qui sert de point de référence ironique à une réflexion sur notre propre espèce civilisée, à l'origine d'un certain champignon atomique... Cette extraterrestre n’est que le miroir très améliorée de ce que peut faire l'espèce humaine avec une grosse technologie…

Conclusion : En conclusion, Prédator est un des meilleurs films d’action et un des meilleurs survival du cinéma. Il faut le voir au moins une fois dans se vie. John McTiernan signe un film de genre avec une maîtrise implacable de A à Z, celui-ci arrive à nous surprendre avec quelques personnages, une jungle et un ennemi inconnu. Predator reste un film culte par la fluidité de sa mise en scène, sa force de l’image et son suspens à couper le souffle. Comme tout bon film, celui-ci à eu une suite qui n’est pas  à la hauteur du premier et un remake complètement foiré.
_________________

"Victimes, nous le sommes tous..."
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 15 Avr - 19:30 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Series All Killers Index du Forum -> Espace films -> Science fiction / Fantastique -> Science Fiction Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com