Series All Killers Index du Forum
Series All Killers Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Terminator 1

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Series All Killers Index du Forum -> Espace films -> Science fiction / Fantastique -> Science Fiction
Sujet précédent :: Sujet suivant  

Aimez-vous Terminator 1 ?
Oui
100%
 100%  [ 2 ]
Non
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 2

Auteur Message
The Crow


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2015
Messages: 173
Localisation: Détroit, Michigan

MessagePosté le: Ven 10 Avr - 19:49 (2015)    Sujet du message: Terminator 1 Répondre en citant

Terminator 1     

     


     
-Si je vous dis « I’ll be back » ou « Hasta la vista, baby » vous me répondrez obligatoirement Terminator. Terminator, l’un des films de SF les plus iconiques du cinéma des années 80. Terminator fait partie intégrante de la pop culture tant pour ses répliques que pour son scénario. Avant de revenir sur le film, revenons un peu en arrière.


     

-En 1984, un jeune réalisateur pas encore connu ayant à son actif qu’un film et pas le plus brillant : Piranhas 2 sorti en 1981. Etant sorti de l'écurie de Roger Corman (le maître de la série B) ce jeune réalisateur du nom de James Cameron (image du dessus) se lance dans un projet inédit. Ce projet consiste « à mettre en boite » un des nouveaux jeunes loups d'Hollywood : Arnold Schwarzenegger auréolé du succès de Conan le Barbare de John Milius, dans le rôle d'un robot tueur venant du futur.

-Le casting de Terminator se compose comme je l’ai dit d’Arnold Schwarzenegger qui a commencé le cinéma en 1970 avec Hercule à New-York, véritable daube cinématographique avant de se faire connaitre en 1982 avec Conan le Barbare et Conan le destructeur de Richard Fleitcher en 1984. Michael Biehn n’étant pas trop connu à l’époque et ayant joué des rôles mineur au cinéma, il se fera connaitre avec Terminator et Aliens en 1986 du même réalisateur. Linda Hamilton ayant été aperçu dans le pas terrible Démon du Mais en 1984. Le reste du casting se compose de Lance Henricksen, Paul Winfield et Earl Boen. Doté d’un maigre budget de 6,5 millions de dollars, Terminator rapportera près de 78 millions de dollars partout à travers le monde.

-Bien qu’aborde Terminator, nous sommes à  Los Angeles en 1984, un homme apparaît soudainement dans une pluie d'éclair. Nu et agressant trois loubards pour leurs vêtements. Autre part en ville un autre homme du nom de Kyle Reese, apparaît de la même manière. Ces deux êtres provenant du futur cherchent en fait la même personne, une certaine Sarah Connor, dont il est dit que son enfant à venir sera le chef de la rébellion confrontant les hommes et les machines…



     

-Le scénario qui aurait pu très vite tomber dans méandres du nanar mais grâce à l'homme derrière la caméra fera de Terminator le premier volet d'une franchise au succès incontestable. « Bridé » d'un faible budget, Cameron parvint à rendre très crédible la traque entre la machine et Kyle et les visions de celui-ci d'un futur apocalyptique, créant un véritable mythe du cinéma fantastique. Terminator a non seulement révélé de nombreux acteurs, mais a surtout donné à la science-fiction un nouveau souffle au cinéma, le faisant entrer dans une nouvelle époque, loin des habituels clichés et kitsch du genre. James Cameron impose un climat très lourd même sans connaître les enjeux du film qui ne se dévoileront au fur et à mesure, le Terminator dévoile aussi ses capacités petit à petit, Cameron nous amène à nous demander ce que Kyle va bien pouvoir faire pour l'arrêter.

-Après avoir vu joué Arnold Schwarzenegger le rôle du robot indestructible venu du futur il est difficile d'imaginer que ce soit d'autre pour pouvoir l’incarner. En effet, l'acteur incarne là son rôle le plus féroce, totalement abstrait de sentiments et de pitié. Son visage mono expressif et sans émotion révèle ses intentions et ce qu’on peut dire c’est qu’il est parfait dans le rôle. Terminator incarne le graal ultime de la machine à tuer sans âme. Il possède la violence, l’acharnement, le sang-froid face à toutes situations. Le Terminator tend un miroir à l’être humain face à sa propre déshumanisation, à ses phobies d’un monde instable qui se détruit avec les progrès de la technologie et d’un avenir incertain. Le robot s’attaque aux points centraux de la société américaine, bousculant les codes du polar : il tue tout un poste de commissariat de police à lui seul, il tue un armurier, il répand la terreur dans les banlieues paisibles. 



     

-A l’instar des Dents de la Mer sorti 10 ans plus tôt, les apparitions du Terminator sont ponctuée par une musique angoissant qui n’appartient qu’à lui. Cameron cadre ses plans avec une grande précision, les mouvements lents de caméra permettent de faire ressentir la puissance du robot. Son imposante prestance physique est amplifiée par des plongées et des contre-plongées. Les ralentis très angoissants, l’œil des victimes et les armes pointées au premier plan notamment lors de son premier meurtre permettent des séquences très précises où la peur augmente crescendo. D’ailleurs, le T-800 apparait constamment et de manière brutale devant le champ de la caméra. James Cameron également des techniques spécifiques aux films d’horreur pour distiller un suspense oppressant. Les objets électroniques occupent aussi une place prépondérante, voire paranoïaque, le film est sorti à une époque où le développement technologique est en plein essor. Les années 80 constituent un point d’orgue  dans l’expansion de la société de consommation avec la production de clip musical qui est porté sur le culte du corps et de l’image et des blockbusters au cinéma. Terminator démontre une société imbue d’elle-même, très individualiste et consommatrice, comme on peut le voir dans un moment dans le film, Ginger l’amie de Sarah a constamment un walkman sur elle (même lorsqu’elle passe une nuit d’amour avec son copain). C’est encore plus accentué lorsque Sarah est au Tech Noir (une boite de nuit), lorsque le Terminator passe à côté de gens qui danse sans contact physique et de manière très « robotique », comme isolés du monde pour ne chercher que le plaisir individuel. Terminator impose une frontière claire entre le surhomme, cyborg de chair et de sang, et le simple combattant, courageux mais vulnérable (et donc mortel).

-Terminator est une introduction à une autre histoire plus complexe qu'elle ne paraît notamment avec Terminator 2 dont les effets spéciaux restent encore des modèles du genre pour l’époque. Ce premier Terminator est un film qui se tient par lui-même. Puissant, percutant, effrayant et mené de main de maître par un James Cameron débutant au talent incroyable, ce film réussit le pari de transcender son maigre budget de série B en proposant un film spectaculaire de haute volée écrit par des mains d’or (ceux de Cameron) et des effets spéciaux impeccable pour l’époque, des acteurs impliqués au point qu’ils resteront marqués par le public à jamais.

Conclusion : Terminator est le film ayant apporté à la SF ses lettres de noblesse et a ouvert la voie à non seulement une franchise de quatre films dont les deux premiers sont des chefs d’œuvre en puissance et les deux derniers n’ont absolument pas la qualité des deux premiers. Terminator reste un film à voir et à revoir pour ses personnages, son intrigue, sa mise en scène et ses effets spéciaux, un classique eternel au charme et à l'énergie d'une puissance rarement égalée.
 
_________________

"Victimes, nous le sommes tous..."
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 10 Avr - 19:49 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Athenais


Hors ligne

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 218

MessagePosté le: Ven 10 Avr - 20:02 (2015)    Sujet du message: Terminator 1 Répondre en citant

Le meilleur de la franchise !


en plus l'acteur qui joue Kyle Reese était sexy  Mr. Green
_________________
"à toutes les âmes perdues qui ont oubliées de croire en l’immensité de l’amour"

Revenir en haut
The Joker
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2015
Messages: 92

MessagePosté le: Ven 10 Avr - 20:06 (2015)    Sujet du message: Terminator 1 Répondre en citant

Un film culte pour moi, avec son ambiance, l'inventivité pertinente du scénario, la qualité d'acteur de Schwarzy,
qui fait un très bon terminator, robot à l'apparence humaine mais sans la moindre émotion, et une licence qui va exploser après la sortie de T2 !
Un film que je mate et remate, pour Schwarzy, pour Michael Biehn, pour Linda Hamilton et pour cette vision futuriste mais pas dénuée de sens qu'offre le film.
Et très bonne BA.
Un fillm qui m'a marqué et que j'ai aimé !






_________________
La seule façon raisonnable de vivre en ce bas monde, c'est en dehors des règles.
Revenir en haut
Athenais


Hors ligne

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 218

MessagePosté le: Ven 10 Avr - 20:08 (2015)    Sujet du message: Terminator 1 Répondre en citant

les autres films de la franchise ne sont pas à la hauteur 
_________________
"à toutes les âmes perdues qui ont oubliées de croire en l’immensité de l’amour"

Revenir en haut
The Crow


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2015
Messages: 173
Localisation: Détroit, Michigan

MessagePosté le: Ven 10 Avr - 20:09 (2015)    Sujet du message: Terminator 1 Répondre en citant

Avec tes superbes images Joker, je me permets de rajouter ce superbe thème angoissant du Terminator Okay



En le réécoutant, j'ai qu'une envie c'est de le revoir.
_________________

"Victimes, nous le sommes tous..."
Revenir en haut
Libra 54


Hors ligne

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 41
Localisation: Chez moi en Lorraine !

MessagePosté le: Sam 11 Avr - 00:14 (2015)    Sujet du message: Terminator 1 Répondre en citant

Terminator 1 et 2 sont biens mais les autres sont de trop et n'auraient jamais du exister !
_________________
QUI S'Y FROTTE S'Y PIQUE (Devise des Ducs de Lorraine)

NE TOQUES MI , JE POINS !
(Je ne me laisse point froisser sans vengeance !)
Devise de la Ville de Nancy

LORRAIN UN JOUR, LORRAIN TOUJOURS !
Revenir en haut
Athenais


Hors ligne

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 218

MessagePosté le: Sam 11 Avr - 08:58 (2015)    Sujet du message: Terminator 1 Répondre en citant

surtout le 3 !
_________________
"à toutes les âmes perdues qui ont oubliées de croire en l’immensité de l’amour"

Revenir en haut
The Crow


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2015
Messages: 173
Localisation: Détroit, Michigan

MessagePosté le: Sam 11 Avr - 10:08 (2015)    Sujet du message: Terminator 1 Répondre en citant

Le 4 le Renaissance à mon avis est vraiment le plus mauvais de tous. 
_________________

"Victimes, nous le sommes tous..."
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:45 (2018)    Sujet du message: Terminator 1

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Series All Killers Index du Forum -> Espace films -> Science fiction / Fantastique -> Science Fiction Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com