Series All Killers Index du Forum
Series All Killers Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Nausicaä de la Vallée du Vent (manga).

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Series All Killers Index du Forum -> Espace Lecture -> Mangas
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Esus


Hors ligne

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 222
Localisation: Quelque part ... dans l'imaginaire.

MessagePosté le: Jeu 9 Avr - 21:26 (2015)    Sujet du message: Nausicaä de la Vallée du Vent (manga). Répondre en citant

Hayao Miyazaki. 
 
 
Hayao Miyazaki est un dessinateur de manga, un réalisateur de films d'animation japonais et le cofondateur du Studio Ghibli. Il est né le 5 janvier 1941 à Tokyo. Il explore souvent les mêmes thèmes principaux comme la relation de l’humanité avec la nature, l’écologie et la technologie, ainsi que la difficulté de rester pacifiste dans un monde en guerre. Les protagonistes sont le plus souvent de jeunes filles ou femmes fortes et indépendantes. Et nous allons voir que ces thèmes se retrouvent tous dans Nausicaä de la Vallée du Vent. 

Nausicaä de la Vallée du Vent. 
 
 
Nausicaä de la vallée du vent est une histoire riche qui demande du temps pour saisir tous son sens. Les thèmes abordés sont nombreux : l'écologie, la science, la guerre, la religion, la tolérance … des thématiques que l‘on retrouve souvent chez les auteurs japonais et tout particulièrement chez Miyazaki. L'histoire est, de plus, servie par un graphisme de qualité, des décors détaillés et des personnages avec le charme habituel des travaux de Miyazaki.  Mais sa principale qualité est Nausicaä, personnage extraordinaire qui a marqué son temps. Au japon, elle fut longtemps (prés de 15 ans) classée comme meilleur personnage de tous les temps alors que la bande dessinée date de 1982 à 1994 et le film de 1984. Nausicaä est l'héroïne par excellence. Elle représente aussi le symbole des mouvements écologistes japonais, preuve par excellence que ce personnage a marqué les esprits.


Couverture + résumé des tomes. 
 
 
 
 
 
Tome 1 : 

 
 
 
 
 
 
Sur une Terre envahie par une gigantesque forêt aux vapeurs mortelles, la princesse Nausicaä est l’héritière d’un royaume pacifique. Désireuse d’en savoir plus sur cette forêt, elle décide de l’étudier. Malheureusement, un vaisseau militaire d’un royaume voisin s’écrase dans sa vallée, libérant une créature jusque-là prisonnière. La guerre pour le contrôle de la forêt est sur le point de débuter …
 
Tome 2 :


 
 
 
 
 
 
 
 
 
Traversant un nuage de ma mer de la Décomposition, Asbel et Nausicaä tombent nez à nez avec un croiseur Dork. La poursuite tourne rapidement à l’avantage du croiseur et Asbel convainc Nausicaä de le laisser parlementer avec les Dorks. Malheureusement, ils sont faits prisonniers …



Tome 3 :






 
 
 


Fuyant la cache des maîtres-vers, Asbel révèle à Yupa l’origine de la chute de Péjite. Elle fut détruite suite à la découverte d’un « dieu guerrier » dans ses souterrains. Les mêmes colosses mécaniques qui provoquèrent la chute de l’ancien monde lors des « sept jours de feu » …




Tome 4 :






 
 
 


Dans la citadelle de Sapata, les civils Dorks retenus prisonniers par les troupes Tolmèques sont finalement libérés. Malheureusement, c’est pour tomber de Charybde en Scylla : le Saint Empereur a décidé de livrer leurs terres au Fungus, une arme bactériologique qui détruit les terres !




Tome 5 : 






 
 
 


Le Fungus poursuit son irrésistible essor. Ni les bombardements ni les actions humaines ne semblent en mesure d’enrayer son développement mortel. Le Saint Empereur de son côté se débarrasse de son frère et, aidé des Hidolas, des créatures artificielles presque immortelles, il part pour le front.

 



Tome 6 :






 
 
 


Nausicaä a été ramenée vivante de la mer de la Décomposition, protégée des émanations toxiques dans une bulle isolante. Mais l’âme de la miraculée est toujours prisonnière, et une lutte intense s’engage pour parvenir à la faire sortir de sa léthargie. Pendant ce temps, le dieu guerrier est enfin réveillé et s’apprête à déferler sur le monde ! Qui pourra stopper sa folie destructrice ?




Tome 7 :






 
 
 


Alors que le dieu guerrier prend Nausicaä pour sa mère, cette dernière tente d’en profiter pour l’amadouer. Elle va aussi et surtout découvrir la source du mal qui ronge l’humanité depuis des millénaires, ainsi que la véritable origine de la mer de la Décomposition. Au terme de cette révélation choquante, elle devra décider de l’avenir de la planète …





Géopolitique. 
 
 
Le monde se partage entre deux grands empires en affrontement quasi perpétuel. D’un côté on a l’Empire Tolmèque basé sur les intrigues politiques, les complots et une armée puissance et organisée. De l’autre côté on a l’Empire Dork, basé sur une organisation tribale, au sein de ce pays la religion occupe un rôle central, les moines occupant tous les postes clés. Le reste du monde est comprend de petits royaumes comme la Vallée du Vent ou des cités indépendantes comme Péjite. Les petits royaumes que l’on nomme territoires frontaliers sont des alliés des Tolmèques depuis des siècles. Ces royaumes n’ont pas de réelle puissance militaire, seulement quelques avions, des chasseurs (gunship).


Il existe aussi des peuples indépendants.
 


Les maîtres-vers par exemple qui sont rejetés de tous sauf de Nausicaä.
 


Le peuple de la forêt qui vit au cœur du Fukai, avec les insectes, en harmonie avec la nature. 
 


 
Personnages.
 
 Nausicaa.
 



 


Fille du roi Jhil de la Vallée du Vent, elle est le personnage principal de l’histoire. 


Nausicaä est un personnage complet et complexe. Brave, tolérante, pleine de compassion, intelligente et déterminée, Nausicaa aussi trop impulsive. Elle a une excellente connaissance des vents, ce qui lui permet de piloter à merveille son mehve. 


Nausicaä peut aussi être la proie d’une rage incontrôlable. Quand la Vallée du Vent est envahie par les troupes Tolmèques, elle se laisse submerger par sa colère et affronte un soldat qu’elle tue sans le moindre mal. Par la suite, Nausicaä sera rongée par cet acte, honteuse d’avoir annihilé une vie. 


Pourtant cette rage n'est rien face à sa dévotion et à son amour de la vie, n'hésitant pas à risquer sa vie pour celles d'inconnus, d'animaux ou d'insectes géants. D'une grande tolérance, Nausicaä a le don de comprendre les gens, l'environnement et les insectes gigantesques qui peuplent la Forêt. Nausicaä va s’opposer à la folie destructrice qui anime les Hommes, farouche opposante à la guerre, elle va de peuple en peuple pour les convaincre de cesser cette folie. C’est entre autre ce mélange de force et de grandeur d'âme font d'elle un personnage inoubliable.
 
Teto

 
 
 


Teto est un petit rongeur qui appartient à l’espèce renard-écureuil, qui suit fidèlement Nausicaa et la protège comme il peut. Extrêmement sauvage et méfiant, il est pour Nausicaa doux et affectueux. Je trouve que l’on s’attache facilement à ce petit animal qui finalement reflète assez bien le lien qui unit Nausicaä avec le reste du monde et la nature en particulier. Finalement, on s'attache à ce petit animal fidèle et courageux, et l'on s'attriste de son destin. 
 
Maître Yupa
 
 

 
 
Connu comme étant le meilleur guerrier de la périphérie, maître Yupa est le professeur de Nausicaa et l'ami du roi Jhil. Yupa parcourt le monde à la recherche des mystères du monde et des origines de la forêt toxique. Tout au long de l’histoire, la relation maître/élève entre lui et Nausicaä s’inverse, et Yupa se considère maintenant comme l’élève de Nausicaä. 
 
 
Roi Jhil.  

 
 
 


Père de Nausicaa et souverain de la Vallée du Vent. Très âgé et malade, il ne peut plus partir à la guerre comme le veut le traiter d’alliance qui existe entre la Vallée du Vent et l’Empire Tolmèque. C’est pour cette raison que Nausicaä partira sur le front, pour respecter le traiter d’alliance et remplacer son père.


  
 


Asbel.

 
 
 

Fils du roi de la cité de Péjite, Asbel est un jeune guerrier et pilote de talent. Après que sa cité est été détruite par l'armée de Kushana, il cherchera à se venger, mais sera sauvé in extremis par Nausicaa. Il participera à la quête de Nausicaa en compagnie de Yupa.
 
Chikuku.  
 


Chikuku reste un mystère. Il est un enfant élevé par des prêtres d'une religion oubliée. Nausicaa l'a rencontré dans un temple caché dans une oasis perdue dans le désert. Aux yeux de Chikuku, Nausicaa est venue tel un ange ailé (grâce à son aile volante). Il mettra à contribution ses grandes facultés télépathiques pour aider Nausicaa.
 
Mito.  
 


Mito est un vieil homme qui travaille dans le château du roi Jhil. Il partira avec Nausicaä pour piloter l'avion de la Vallée du Vent. Il rejoindra plus tard Yupa. Mito, comme tous les gens de la Vallée du Vent, est extrêmement loyal à Nausicaa et la suivra jusqu'à la fin.
 
Kushana.  
 

 


Fille de l'empereur Tolmèque et commandant de la troisième armée de l’empire. Kushana est un personnage noble et vaillant. Tout comme Nausicaä, Kushana est un personnage complexe, qui évolue tout au long de l’histoire. Kushana est embringuée dans les complots qui déchirent la famille impériale Tolmèque. Son père et ses frères se méfient d’elle et cherche à la tuer. Kushana désire surtout venger sa mère et tuer son père et ses frères.  
 

Bien que plus cynique et violente que Nausicaa elle l'aidera. Elle paraît au début de l'histoire, froide, impitoyable et calculatrice, elle est en réalité un personnage fort et complexe qui n'est pas aussi insensible qu'elle le laisse croire. Elle se battra, vers la fin, aux cotés de Yupa au nom de l’idéal de Nausicaä.
 
Kurotowa.  
 


Kurotowa est un officier Tolmèque envoyé par les frères de Kushana pour la surveiller. Il se révèlera être un serviteur d'une grande loyauté envers Kushana et un excellent pilote.

Selm.  
 


Il fait partie du peuple forêt et est parti à la recherche de Nausicaa afin de l'aider. Il possède certains dons télépathiques.

Miralupa.  
 


Frère de l'empereur Dork, Miralupa est néanmoins le véritable dirigeant de l'empire Dork car il possède des pouvoirs télépathiques, au contraire de son frère. Miralupa impose impitoyablement la religion Dork.

Namuris
 


Namuris est l'empereur des Dorks. C'est un être sans scrupule qui tuera son frère, se moque de la vie de son peuple et qui mettra à mort tous ses opposants.


L’histoire. 




L'histoire nous raconte la quête de Nausicaä, princesse de la Vallée du Vent, pour la sauvegarde de son pays menacé par les ravages de la guerre entre deux empires, peu à peu, elle va chercher aussi à sauver le monde et l’humanité toute entière et notre héroïne va aller de mystère en mystère.     
 
L’histoire de Nausicaä se passe dans un futur lointain, le monde des Hommes tel que nous le connaissons n’existe plus. Lors des sept jours de feu, les grandes civilisations industrialisées furent détruites et de nombreuses connaissances perdues. On ignore presque tout de ces fameux jours de feu, ils sont rentrés dans la légende pour devenir un souvenir et/ou un mythe. Mais la fin du manga et les dernières informations données par l’auteur peuvent nous permettre, à nous lecteurs, d’imaginer différentes interprétations possibles
(les 7 jours du feu sont-ils décidés par l’humanité ou une partie de celle-ci ou résultent-ils du comportement bestial de l’Homme ?)
 
Le monde n'est plus qu'un immense désert sur lequel s'étend une forêt toxique (fukai). L'atmosphère au sein de cette forêt est devenue empoisonnée. Pourtant des insectes géants peuplent la Forêt, ils se sont acclimatés à leur environnement.
 
L’histoire nous place dans un motif société/civilisation/nature. L’humanité est-elle-même responsable de la chute d’une civilisation aussi brillante que destructrice (guerre, pollution) et 1000 ans plus tard, la nature semble prendre le dessus. Entre des zones désertiques et la forêt toxique, les derniers Hommes sont obligés de vivre en périphérie des ces espaces, sur les dernières terres encore exploitables.
 
Le futur décrit dans Nausicaä nous plonge dans une société qui se base sur des codes médiévaux. De petits royaumes survivent à l’ombre de grands empires rivaux et un jeu d’alliance ancien et complexe, oblige les petits royaumes à combattre pour l’un des deux camps. Les deux empires, celui des Tolmèques et celui des Dorks, se livre une guerre pour posséder les ultimes ressources mais aussi, pour lutter contre la chute démographique humaine.
 
Les humains ont conservé quelques restes de  technologie. Ainsi retrouve-t-on les fusils et la mécanique. Les avions sont encore utilisés mais ils sont précieux et peu de gens en connaissent l'art de les construire. D'anciennes technologies obscures sont encore utilisées par les Dorks depuis leur sainte cité (comme le clonage par exemple) qui renferme le plus grand secret de toute l'histoire de l'humanité. 
 
Le monde ressemble à une sorte de monde médiéval avec des restes de technologies et de traditions orales ...  
 
Tel est le monde, divisé et en conflit quasi permanant, avec une Terre qui semble de plus en plus hostile aux Hommes. Seule une légende permet encore à quelques naïfs d’espérer un avenir meilleur :


Vêtu d'une robe bleu, il descendra d'un champ d'or pour restaurer une fois encore l'alliance perdu avec la Nature et guider les hommes vers un monde de bonheur et de pureté
 
L'histoire commence des siècles après les sept jours de feu, dans une vallée protégée de la toxicité du fukai par le vent. La vallée du vent, protégée par l'air de l'océan tout proche, permet à un peuple agricole de vivre dans la paix. La guerre qui va voir s'opposer l'empire Tolmèque face aux Dorks va contraindre, en vertus d'un accord vieux de trois siècles, Nausicaä  à partir en guerre aux cotés des Tolmèques. 
 
Nausicaä, jeune fille plein de courage mais encore naïve et ayant peu de connaissances sur le monde extérieur et les horreurs de la guerre va alors débuter sa quête. Elle va se retrouver plonger dans un terrible conflit opposant les deux grands empires de l’humanité, elle va vivre au milieu des complots qui rongent ces mêmes empires et elle va devoir faire face à des dangers sans précédant, menaçant à terme l’humanité d’extinction. Guidée par son amour de tous les êtres vivants, Nausicaä va progressivement devenir une figure majeure de ce conflit et tentera par tous les moyens de faire taire la guerre, sauver l'humanité et rétablir un équilibre entre l'homme et la nature. On peut véritablement parler d’un pouvoir de l’amour à propos de Nausicaä car elle se révèle capable d’aimer chaque être vivant sur ce monde (les Hommes, les insectes, les arbres …). Ce pouvoir qui s’éveille peu à peu a un impact très important sur les différents protagonistes/peuples de l’histoire, et certains connaissent une évolution très intéressante tout au long de l’histoire. 
 
Comme je le disais, l’histoire est riche. On en apprend un peu plus à chaque tome avec bien entendu une « déferlante » d’information dans les derniers. Miyazaki a très bien organisé son histoire, à tel point que les révélations les plus importantes sont surprenantes pour le lecteur. Je veux dire, malgré des indices laissés par l’auteur tout au long de son histoire et bien, les données finales sont difficilement devinables par avance.
 
Les deux derniers tomes sont d’une richesse encore plus développée que les cinq premiers. Le lecteur est plongé dans l’histoire d’un grand royaume passé (Eftar). La chute de ce royaume nous permet de comprendre globalement, la géopolitique du monde de Nausicaä. Nous apprenons aussi l’origine d’un peuple humain mystérieux, le peuple de la forêt, qui vit dans le Fukai en harmonie avec les insectes gardiens. Et surtout, nous sommes plongés dans les secrets des empereurs dorks et des de leur héritage très ancien qui dort dans les souterrains de leur capitale.
 


À propos de Nausicaä … 


Pour continuer, j'ai déjà très brièvement parlé de l'inspiration du prénom de l'héroïne en faisant allusion à l'Odyssée.     
 
Nausicaä est tiré de la mythologie de la Grèce antique, et plus précisément de l’Odyssée d’Homère. Princesse phéacienne, fille d’Alkinoos, Nausicaä voit dans son rêve la déesse Athéna qui lui enjoint d’aller laver son linge pour préparer ses noces. Elle se rend donc au lac avec ses servantes et, une fois le linge lavé, elles jouent à la balle, réveillant ainsi Ulysse échoué non loin. A la vue de cet homme sale, nu et affamé, ses suivantes s’enfuient mais Nausicaä ne prend pas peur. Elle le lave, lui donne des habits et le nourrit, avant de le conduire jusqu’à son père qui lui propose sa main. Mais Ulysse décline et repart bien vite. Nausicaä se mariera finalement avec Télémaque, fils d’Ulysse, avec lequel elle aura un enfant nommé Perseptolis.  
De l'Odyssée, Miyazaki ne reprend donc que le prénom de Nausicaä, le caractère de l'héroïne de son manga étant très éloigné de la jeune femme décrite par Homère. 
 
L'inspiration du caractère du personnage se situe plutôt dans le conte La Princesse qui aimait les insectes, un conte japonais datant du 11e ou 12e siècle de notre ère. Ce conte est assez original car il défie les normes sociales et bat en brèche la bienséance attendue d'une dame de la cour impériale de cette époque. En effet, l'héroïne de ce conte s’intéresse aux insectes, en particulier les vers et les chenilles. Dans cette histoire, cette jeune femme cherche à comprendre le but d'un début afin de tendre vers un résultat. Voilà pourquoi elle s'intéresse aux chenilles alors que tous les autres (les gens futiles sans réflexion) vont s'intéresser qu'aux papillons et encore, pour leur simple beauté (éphémère comme tout le monde le sait). 
 
Nausicaä chez Miyazaki partage ce trait de caractère en ce sens qu’elle est l’une des seules à chercher à comprendre la nature du Fukai et qui cherche à vivre en paix/harmonie avec les insectes, là où tous les autres cherchent à les anéantir avec la forêt.
 
Nausicaä dotée d'une extraordinaire sensibilité qui trouve son origine dans son pouvoir empathique (non seulement elle ressent les émotions de tous les autres êtres vivants, mais en plus elle peut entrer dans leur esprit). 
 
Nausicaä malgré son courage et sa détermination sans faille, est une jeune fille d’une grande douceur. Cependant, comme tout à chacun, elle a en elle un « côté obscur » (et pas de la force). À la différence des histoires qui peuvent nous provenir des USA ou le monde est toujours divisé par un dualisme manichéen (avec un gentil bien identifié et un méchant lui aussi bien identifié), dans le monde de Nausicaä les personnages sont complets et complexes. Ils ont leur propre « côté lumineux » et leur propre « côté obscur ». Nausicaä nous montre qu’une seule fois son « côté obscur » quand elle se laisse emporter par la haine et la violence. Cependant, par la suite, je dirais personnellement qu’elle apprend à contrôler cette partie de sa personnalité qu’elle déteste et qui la fait souffrir. Dans les derniers tomes du manga, on voit bien que Nausicaä agit de manière conscience en manipulant certaines forces, certaines personnes ou certains êtres qui lui sont fidèles, tout cela pour remplir le but qu’elle s’est fixée : sauver l’humanité. Si la tâche est louable, il y a bel et bien de la manipulation derrière, et comme on pénètre au cœur même des pensées de cette héroïne extraordinaire, on s’aperçoit qu’elle agit ainsi de manière conscience et qu’elle en souffre. 
 
Ce qui fait de Nausicaä un personnage très attachant, c'est qu'elle reste profondément humaine en dépit de son formidable charisme et de son pouvoir. Humaine et donc faillible, cette faiblesse est l’une des forces de cette histoire. Nous n’avons pas à faire à une super héroïne imbattable qui nul ne serait arrêter. 
 
Nausicaä est une jeune fille qui apprend de ses erreurs et de ses rencontres mais on sent bien qu'elle ne changera pas au fond d'elle. Elle passe lentement de l’adolescence à l’âge adulte tout en conservant un côté enfantin.
 
La saga nous plonge aussi dans une réflexion portant autour du pouvoir, des choix, des conséquences des choix (même des plus nobles). La saga est dure d’une certaine manière car le monde décrit par Miyazaki est tout aussi remplit de violence qu’il l’est d’amour. Quand on lit Nausicaä on s’aperçoit que le monde tombe peu à peu dans une spirale de la violence infinie, les différents camps qui se haïssent de plus en plus et qui veulent mutuellement annihiler les sociétés présentes pour refonder un nouveau monde, risquent au contraire de mener l’humanité à l’extinction. Ce schéma se retrouve aussi dans d’autres mangas, je pense notamment à Gundam Seed et Gundam Seed Destiny pour ceux qui connaissent. 
 
La série nous propose de suivre de nombreux personnages dont des empereurs, des rois, des généraux, des soldats, des bonzes, des gens du peuple … 
 
De nombreuses scènes nous montrent les horreurs de la mort, de la guerre, de la désolation. Ces horreurs sont provoquées tantôt par les Tolmèques, tantôt par les Dorks, les insectes du Fukai ou par Nausicaä elle-même. La majorité des horreurs sont commises à cause des décisions du pouvoir, qu'il soit Dork ou Tolmèque. Le point de vue des empereurs et de leurs familles est énormément développé des deux côtés, ainsi que tous leurs travers, leurs contradictions et leurs espoirs déçus.
 
La vision de l'humanité proposée par Miyazaki est la suivante :
 
-le désir de domination ;
-l'avidité et la jouissance du pouvoir ;
-ce qui est terrible aussi c’est la vision de ceux qui ont des idéaux plus justes. Ainsi Nausicaä qui se bat pour sauver l’ensemble de son monde ainsi que l’humanité a les mains couvertes de sang (CF ma partie sur son « côté obscur »). 
 
Pour ce dernier point, c'est une des questions cruciales du dernier tome: comment utiliser le pouvoir sans commettre le pire au nom d'intérêts prétendument supérieurs ? 
 
On dit que l’enfer est pavé de bonnes intentions. Il y a de ça dans Nausicaä. Il ne faut pas voir certains personnages comme simplement « méchants » ou Nausicaä comme simplement « gentille ». Tous agissent au nom d’idéaux particuliers, parfois difficilement compréhensible pour les lecteurs. Ainsi même un personnage qui pourrait passer comme obscur, au final, renferme en lui des intentions louables.


Un parallèle avec Princesse Mononoké ?  
 
On peut effectuer un lien très simple entre les deux histoires. D’un côté, Princesse Mononoké nous plonge dans un moment passé de l’humanité et de l’autre, Nausicaä de la vallée du vent, nous plonge dans l’instant futur de celle-ci.   
 

Des thématiques semblables se retrouvent, notamment la confrontation Homme/nature par exemple. Princesse Mononoké nous plonge à une époque où l’humanité peut encore faire demi-tour dans sa manière d’être avec la Terre, elle peut encore empêcher sa destruction. Cependant, on peut affirmer également que cette histoire préfigure celle de Nausicaä. Avec Nausicaä, le demi-tour n’a pas été effectué et l’humanité s’est elle-même quasiment annihilée. Il convient donc, à travers le personnage de l’héroïne, de reformer le lien Humanité/nature qui est brisée dès Princesse Mononoké


13 ans pour écrire un manga.  

 
1982 à 1994, 13 années, 7 tomes et 59 chapitres. Miyazaki reconnait plus tard que l'écriture de Nausicaä fut fastidieuse. Premièrement, il doit s'interrompre longuement pour réaliser ses films. Toutefois, l'auteur n'abandonne pas son oeuvre en réalisation. Une des raisons qui le pousse à continuer, le respect qu'il porte à la revue qui publie Naucicaä (Animage). Autre raison, il peut continuer à travers son manga, à travailler sur des thèmes qui lui sont chers ou qui surgissent avec les années qui passent.  

 
L'auteur nie avoir suivi un plan prédéfini pour Nausicaä. Il dessine et écrit selon son humeur et ses convictions de l'instant présent.  

 
Nausicaä est aussi une métaphore de la psyché de l'auteur. Finalement, son personnage libère l'humanité d'une programmation injuste. Cela illustre finalement la désillusion de Miyazaki et au final son rejet, des idées marxistes. Miyazaki ayant été syndicaliste, militant et proche de ces idées, on ressent dans son oeuvre son évolution psychologique et idéologique. Miyazaki pense alors que l'humanité doit se libérer des grands discours dogmatiques pour espérer mener une existence libre.  

 
Nausicaä de la vallée du vent est un manga qui reflète la démarche intellectuelle de l'auteur, une pensée humaniste en évolution et qui se remet en question, un mélange entre les philosophies occentales et extrêmes orientales.  

 
L'histoire se termine par l'espoir. Mais un espoir ternit par le fait que l'humanité sauvée par Nausicaä n'est pas certaine de pouvoir survivre à un monde de plus en plus purifié. Comme beaucoup d'oeuvre japonaise, la clé résulte dans la volonté et l'évolution.  
 
 
 
 
 
 

_________________

Grand dieu de la Louche divine.


Dernière édition par Esus le Sam 11 Avr - 09:57 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 9 Avr - 21:26 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Athenais


Hors ligne

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 218

MessagePosté le: Ven 10 Avr - 11:29 (2015)    Sujet du message: Nausicaä de la Vallée du Vent (manga). Répondre en citant

J'ai le tome 1 faudrait que je pense à acheter les autres 


c'est clair en fait le film n'est qu'une petite partie du manga !
_________________
"à toutes les âmes perdues qui ont oubliées de croire en l’immensité de l’amour"

Revenir en haut
The Crow


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2015
Messages: 173
Localisation: Détroit, Michigan

MessagePosté le: Ven 10 Avr - 18:03 (2015)    Sujet du message: Nausicaä de la Vallée du Vent (manga). Répondre en citant

Super topic et bien détaillé  Okay
_________________

"Victimes, nous le sommes tous..."
Revenir en haut
Esus


Hors ligne

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 222
Localisation: Quelque part ... dans l'imaginaire.

MessagePosté le: Sam 11 Avr - 09:58 (2015)    Sujet du message: Nausicaä de la Vallée du Vent (manga). Répondre en citant

Des modifications et des ajouts ont été apportés sur le sujet. 


Toutefois, je ne peux donner trop d'informations, sinon je me rends compte que ja raconterai l'histoire. Je pense encore faire des améliorations dans les jours prochains. 
_________________

Grand dieu de la Louche divine.
Revenir en haut
Kyoko


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mai 2016
Messages: 12
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 26 Mai - 00:31 (2016)    Sujet du message: Nausicaä de la Vallée du Vent (manga). Répondre en citant

 Waou Quelle présentation fort instructive.
J'ai découvert il y a peu le film, je pense que j'achèterai un jour ces tomes pour en découvrir la richesse.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:30 (2018)    Sujet du message: Nausicaä de la Vallée du Vent (manga).

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Series All Killers Index du Forum -> Espace Lecture -> Mangas Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com